«LES VALEURS DU CŒUR SONT ESSENTIELLES…»
Femmes d’Aujourd’hui, mai 2014, n°19/8, p.39.

Carina en est à son troisième « Relais ». Active à Braine-l’Alleud, elle a fait le premier en tant que simple marcheuse, pour apporter son soutien.

Pour le deuxième, elle était « battante » (c’est-à-dire elle-même atteinte de la maladie) et, cette année, elle est revenue comme bénévole. « Je suis quelqu’un de généreux. On peut toujours venir sonner à ma porte, si je peux aider, je le fais volontiers ». Quand on lui demande son âge, elle éclate de rire : « Je suis née le 5 août 1962, le jour où Marilyn Monroe est morte ». Elle se rembrunit quand on évoque son parcours, loin d’être simple : «  Je n’ai pas eu une vie facile. J’ai perdu ma maman à 15 ans, déjà d’un cancer. J’ai été placée. Plus tard, j’ai dû élever mes filles seules ». Et lorsque la maladie est arrivée, Carina a enchaîné les complications… « Quand on tombe malade, on plonge dans la précarité, en butte à des difficultés financières ou administratives. Le Relais m’aide à rencontrer des gens, à ce qu’on ne m’oublie pas. Il donne un sens à ma vie ». Carina se mobilise pour RaViva, le programme d’activités physiques conçu pour les personnes souffrant ou ayant souffert d’un cancer, et dont elle bénéficie grâce à la Fondation contre le Cancer. Elle en fait la promotion, sensibilise les gens, en parle dès qu’elle le peut car elle veut faire passer le message : on a toujours besoin d’argent pour vivre mais les valeurs du cœur sont bien plus essentielles encore.